Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h

Qui paye vraiment l'IFI ?

07/07/2021
Thumbnail [16x6]

En 2020, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) a rapporté, 1,56 milliard d’euros. Mais alors quel est le profil des Français soumis à l’IFI ?

L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) est un impôt dû par les foyers qui possèdent des biens immobiliers d’une valeur supérieure à 1,3 million d’euros. Ce prélèvement a remplacé l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) depuis le 1er janvier 2018.

Ils sont 143.337 foyers français à être concernés par l’IFI, soit une hausse de +3% sur un an, selon les données de la direction générale des Finances publiques (DGFiP), dévoilées lundi 12 juillet.

Le patrimoine immobilier imposable global de ces ménages est de 347 milliards d’euros, ce qui équivaut à environ 2,4 millions d’euros en moyenne par foyer. Le revenu imposable de ces ménages s’élève à 152.000 euros en moyenne.

L’âge moyen des Français qui s’acquittent de l’IFI est de 69 ans. L’an dernier, ils ont payé 1,56 milliard d’euros d’IFI, soit 11.000 euros en moyenne par foyer. Ce prix est en hausse de 4,4% par rapport à 2019. Une hausse qui s’explique en partie par l’augmentation des prix de la pierre, précise le quotidien.

Les ménages soumis à l’IFI se trouvent principalement autour des grandes métropoles françaises comme Lyon, Bordeaux, Nantes ou Marseille. Dans son rapport, la DGFiP souligne que « leur concentration décroît, mais reste parmi les plus élevées dans les Hauts-de-Seine ou les Alpes-Maritimes ». A l’inverse, ce sont dans les départements du Centre et Nord-Est que « la part de foyers IFI est la plus faible ». Dans le bas du classement, on retrouve la Haute-Marne et l’Ariège.