Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h

Pas de faute grave du salarié en état dépressif

07/07/2021
Thumbnail [16x6]

Un employeur licencie un salarié pour faute grave au motif que ce dernier a adressé à son supérieur hiérarchique un message agressif et insultant avec copie à quatre membres de l’entreprise. Considérant que son licenciement est injustifié, le salarié décide de saisir la justice et obtient gain de cause. Pour conclure que le licenciement du salarié ne repose ni sur une faute grave, ni même sur une cause réelle et sérieuse, les juges retiennent en effet que le salarié ne fait état d’aucun passé disciplinaire, qu’il a donné satisfaction à son employeur dans l’exercice de son travail et, surtout, qu’il a tenu ces propos au cours d’une période de dépression sévère, de sorte que ce comportement ne constitue pas une faute. 

> La décision de justice