Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h

Qui part à la chasse, ne perd pas sa place…

07/07/2021
Thumbnail [16x6]

Un salarié est licencié pour motif personnel. Soutenant que cette rupture est en lien avec des agissements de harcèlement moral dont il se considère victime, il saisit la juridiction prud’homale en vue d’obtenir la nullité de son licenciement. Les juges font droit à sa demande et condamnent l’employeur à réintégrer le salarié. Pour sa défense, l’employeur soutient alors que cette réintégration est impossible car le salarié occupe désormais un nouvel emploi dans une autre entreprise. En vain. Saisie du litige, la Cour de cassation juge que le fait d’entrer au service d’un autre employeur ne constitue pas une impossibilité matérielle et n’est donc pas de nature à priver le salarié de son droit à réintégration.